Icone bio : bouton

Différentes aides sont accordées aux entreprises, agriculteurs, associations qui ont recours aux énergies renouvelables.

Certaines de ces méthodes vous sont présentées ci-dessous.

Le biogaz

Définition

Le biogaz désigne le gaz issu de la fermentation de stockages de matières organiques. Ces dernières peuvent être d’origine végétale ou animale. La fermentation a lieu dès lors qu’il y a absence d’oxygène et peut être naturelle ou artificielle. Le biogaz est composé de méthane, dioxyde de carbone, de vapeur d’eau et de sulfure d’hydrogène.

Avantages

Le biogaz présente un intérêt en termes de développement durable car il s’intègre dans un cycle naturel. En effet, les végétaux absorbent du CO² rejeté ensuite par leur propre putréfaction sous forme de biogaz. Utilisé de façon contrôlée, ce système n’augmente pas la quantité de carbone contenue dans l’air, il ne la diminue pas non plus mais redonne la quantité qui avait été utilisée par les végétaux dont il est issu.

Utilité

Ce biocarburant peut se substituer à d’autres énergies, constituer un complément de revenus pour les exploitants et diminuer la quantité de carbone diffusé par les déchets végétaux. Il peut permettre de chauffer des serres ou d’en augmenter leur taux en CO², d’alimenter des véhicules ou des centrales thermoélectriques, de produire de l’électricité.

Des subventions sont accordées pour financer en partie les installations permettant de générer du biogaz. Les aides financières sont accordées sous conditions et après étude du dossier de demande.

La chaufferie au bois

Comme le biogaz ce type d’énergie renouvelable recycle du CO² déjà présent dans l’air. Il permet de lutter contre l’effet de serre et de recycler les sous-produits liés à la transformation du bois.

On compte aujourd’hui environ 1000 chaufferies industrielles alimentant des entreprises françaises et 500 chaufferies collectives au bois permettant de chauffer des écoles, hôpitaux, logements…

De même, l’installation d’une chaufferie au bois peut être subventionnée sous certaines conditions.

La géothermie

La géothermie consiste à transformer en énergie la chaleur contenue dans le sol. Cette chaleur emmagasinée dans la Terre provient de la radioactivité des roches réchauffant les nappes phréatiques ou du soleil. La géothermie permet de produire de la chaleur et de l’électricité.

Il existe plusieurs catégories de géothermie :

La géothermie à basse énergie : les nappes peuvent être accessibles à moins de 100m, la température est inférieure à 150°C,
La géothermie à moyenne et haute énergie dont la température est comprise entre 150°C et 350°C,
La géothermie profonde constituée des roches sèches et chaudes situées à plus de 3 000m.

Divers organismes d’Etat peuvent vous aider financièrement pour l’étude du projet et le financement des travaux.

L’énergie hydraulique

Connu depuis longtemps au travers des moulins à eau et des barrages, l’énergie hydraulique est fonction de 2 facteurs : le débit du fleuve et la hauteur de chute. Cette énergie représente 16% de la production mondiale d’électricité.

Assez difficile à développer en France du fait de nombreux cours d’eau classés et des contraintes liées aux droits de propriété de l’eau, il existe néanmoins quelques petites centrales hydrauliques. La Région Midi Pyrénées est la région qui détient le plus de centrales de petite capacité grâce notamment aux cours d’eau présents dans les Pyrénées et le Massif Central.

L’énergie solaire thermique

Energie issue du rayonnement solaire, permettant de chauffer de l’eau ou de l’air. On compte environ 2000 heures/an d’ensoleillement et pourtant ce type d’énergie renouvelable n’est que peu utilisé. Diverses démarches ont été instituées dans le cadre de constructions de logements. Des avantages fiscaux sont prévus pour les particuliers qui souhaitent faire poser des panneaux solaires sur le toit de leur maison. Pour les sociétés, des subventions sont mobilisables ; les montants d’aides dépendent du projet et du lieu d’implantation de la société.

L’énergie solaire photovoltaïque

Energie électrique issue du rayonnement solaire.

Les avantages :

  • Coûts de fonctionnement faibles,
  • Panneaux modulaires facilement adaptables aux besoins du propriétaire,
  • Produit non bruyant, non polluant,
  • Complément de revenus.

L’énergie éolienne

Le vent actionne des hélices situées en haut d’un pylône et alimente ainsi un système produisant de l’énergie.

Divers organismes d’Etat peuvent vous aider financièrement pour l’étude du projet et le financement des travaux.