Protéger mon euro

1. OSEO

Le principal intervenant sur ce sujet est sans conteste OSEO. En effet, cet organisme d’Etat peut se porter garant du financement de vos investissements pour un montant souvent compris en 40% et 70% du prêt octroyé par votre banque. Aucune hypothèque sur votre résidence principale n’est demandée. Une caution personnelle peut être sollicitée, dans la limite de 50% de l’encours du crédit.

2. OSEO et la Région

Les Conseils Régionaux ainsi que certains organismes spécialisés peuvent se porter garants dans le financement de vos investissements matériels ou même parfois immatériels (ex : besoins en fonds de roulement) qu’ils soient financés en emprunt classique ou en crédit-bail.

La Région s’associe parfois à OSEO pour garantir vos projets d’investissement, ce qui permet, dans certains cas, de porter à 70% du prêt, le montant garanti. Les banques doivent vous proposer ce dispositif pour aider au financement sans que vous soyez garant du montant global d’emprunt.

3. Le cas des SCOP

Plus spécifiquement, le CGSCOP intervient en contre-garantie à hauteur de 50% des dépenses à engager par une SCOP. Les objectifs de ce dispositif étant notamment d’éviter aux salariés associés de se porter caution et de leur faciliter l’accès à l’emprunt bancaire. Une participation financière faible est demandée à la SCOP en contrepartie de ce dispositif.

4. Les organismes spécifiques

Différentes sociétés de caution mutuelle peuvent se porter garantes de vos demandes de financements.

Créées et dirigées par des chefs d’entreprises, les SOCAMA, facilitent le financement des investissements des artisans et petites entreprises en garantissant une partie du crédit. Les SOCAMA sont partenaires des Banques Populaires.

La SIAGI, spécialisée dans l’artisanat et activités de proximité, a été créée par les Chambres des Métiers en 1966. Elle intervient en garantie d’investissements et peut offrir divers types d’accompagnements aux financements.