Le nouveau Président de la République a fait de l’emploi, un des thèmes clés de sa campagne. Au lendemain de son élection, de nombreux chantiers s’ouvrent pour favoriser la croissance et les embauches. Des réformes comme le contrat de génération sont destinée à favoriser le recrutement des catégories les plus exposées au chômage que sont les jeunes et les quinquagénaires. Toujours pour favoriser l’emploi des jeunes. Michel Sapin, Ministre du travail, insiste également sur la nécessité de développer les contrats d’apprentissage. Ce type de formation, très professionnalisant, avait déjà fait l’objet d’une attention particulière des gouvernements précédents. En effet, en 2012, la loi oblige les entreprises de plus de 250 salariés, à avoir 4% d’apprentis dans leur effectif (et 5% à horizon 2015).

 

Néanmoins, la conjoncture n’étant pas favorable, les entreprises sont plus réticentes à l’idée d’embaucher ; et ces nouvelles contraintes légales ont tendance à effrayer les dirigeants d’entreprise.Il existe aujourd’hui de nombreuses aides et subventions à l’embauche destinées à aider et rassurer les chefs d’entreprise. Pour les entreprises souhaitant avoir des apprentis, les aides potentiels sont très intéressantes (exonération de cotisations sociales, subventions ou crédits d’impôts). De même pour les sociétés qui recrutent des jeunes en contrat de professionnalisation, des aides sont possibles. D’autres thèmes clés tels que l’insertion des travailleurs handicapés, la mixité et l’égalité homme-femme sont encouragés par l’Etat et donnent droit à des avantages pour les entreprises qui engagent des démarches pour les obtenir.

 

En ce mois de mai 2012, le nouveau Président et son équipe ont de grands défis à relever afin de relancer la croissance et l’emploi en France. Les propositions énoncées par l’ancien candidat PS, devront se révéler efficaces afin de contrer la crise économique, réduire le chômage persistant en France et encourager la compétitivité des entreprises françaises.

le 29 / Mai / 2012