Dans le cadre du programme Europ’ACT, l’Union européenne et la Délégation interministérielle à l’Aménagement du Territoire et à l’Attractivité Régionale, la Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP), ont proposé au mois de janvier 2012 un bilan intermédiaire de la programmation FEDER et FSE (2007-2011) visant à rendre compte de la mise en œuvre des programmes européens en France. L’objectif est de mieux faire connaître les données de la programmation FEDER et FSE, collectées au cours de l’instruction des dossiers de demande d’aide européenne.

En effet, 2011 a été une année charnière de cette programmation car située à mi-parcours de celle-ci. Les résultats sont donc déterminants pour axer les différentes réflexions stratégiques et financières sur la future politique de cohésion (2014-2020).

Le dossier thématique sur les fonds structurels mis à disposition témoigne de l’avancement des programmes européens sur la période 2007-2011, des programmes opérationnels mis en oeuvre et enfin des secteurs qui ont bénéficié de cette programmation FEDER et FSE.

Focus sur les bénéficiaires de ce programme

Il est à noter que cette programmation suit les priorités établies au niveau européen et national, en mettant l’accent sur :

  • la Recherche et le développement technologique,
  • l’Innovation et l’esprit d’entreprise (RDT-Innovation et esprit d’entreprise),
  • l’environnement et l’énergie pour le FEDER
  • l’emploi, l’inclusion sociale et le capital humain pour le FSE.

 

Les secteurs bénéficiaires des fonds européens (FEDER et FSE en % du nombre) sont les suivants :

  1. Industrie manufacturière, industries extractives et autres : 34%
  2. Activités spécialisées, scientifiques et techniques et activités de services administratifs et de soutien : 15%
  3. Construction : 14%
  4. Arts, spectacles, autres activités de service : 12%
  5. Commerce, réparation d’automobiles et de motocycles : 5%
  6. Information et communication : 5%
  7. Activités immobilières : 3%
  8. Activités financières et d’assurance : 2%
  9. Hébergement et restauration : 2%
  10. Transports et entreposage : 1%

Source : Fonds structurels 2007-2013 : Bilan intermédiaire de la programmation FEDER et FSE (2007-2011), édition de janvier 2012

 

Les aides européennes sont difficiles à obtenir et les dossier à monter pour les solliciter demandent une extrême rigueur. N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez bénéficier de ces aides. Primo Finance est en mesure de prendre en charge l’intégralité de vos démarches de recherche de subventions, autant au niveau local, régional, national et européen.

le 07 / Mar / 2012