Bien que modéré, le rebond de l’emploi industriel en France est réel. Face à la dynamique industrielle allemande, les élus français se mobilisent en faveur du secteur secondaire. C’est ainsi que l’organisme professionnel de prévention du BTP (l’OPPBTP) lance un dispositif de subvention pour aider les employeurs à investir pour améliorer les conditions de travail des employés.

Réduire la pénibilité au travail : un fonds de 20 millions d’euros

Un fonds national de soutien relatif à la pénibilité du travail et rentrant dans le cadre de la réforme des retraites est effectif depuis fin 2010. Ce fonds, disposant d’une réserve de 20 millions d’euros vise à aider les chefs d’entreprise de l’industrie dans l’achat d’équipements d’hygiènes (bungalows, W-C, douches…) et de matériel réduisant les risques liés aux contraintes physiques (postures pénibles, lourdes charges à porter…) ou environnementales (utilisation de produits chimiques dangereux, nuisances sonores…).

Réduire la pénibilité au sein des petites entreprises : un objectif gouvernemental

Des aides, accordées sous forme de subventions directes, sont attribuées aux PME de moins de 50 salariés dont les investissements matériels permettent de prévenir les principaux risques définis dans les plans d’actions nationaux ou régionaux. Si les entreprises de plus de 150 salariés ont pour obligation d’effectuer des démarches en vue de réduire la pénibilité du travail des salariés, un tel dispositif ne s’applique pas à des entreprises de taille plus réduite. Le projet de l’entreprise doit porter sur la prévention de la pénibilité tout au long du parcours professionnel par des travaux d’expertise ou d’ingénierie sur la détermination des facteurs de pénibilité dans l’entreprise, des mesures de tutorat ou de formation des salariés ou encore des actions d’information ou de promotion.

 

Les subventions accordées aux PME de l’industrie ont ainsi pour but de réduire l’exposition aux risques des salariés, risques susceptibles de laisser des traces remarquables et irréversibles pour la santé.

le 18 / Jan / 2013